Portage Salarial : définition, avantages et sociétés

En France, le portage salarial attire de plus en plus d’indépendants. Ils étaient 10 000 en 2006, aujourd’hui, ils sont près de 100 000 indépendants à avoir opté pour différentes raisons, pour le portage salarial.

En quelques chiffres ces salariés indépendants, un incroyable euphémisme pourtant bien réel, c’est : 0,5% de l’emploi en France et 750 métiers de services représentés, sans doute le vôtre.

Définition, le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial est une forme d’emploi permettant à une personne d’entreprendre et de se lancer dans une activité professionnelle tout en bénéficiant du statut de salarié et de sa couverture sociale. C’est aujourd’hui le modèle le plus sécurisant pour toute personne souhaitant monter son activité de service en vendant ses propres prestations.

Existant depuis plus de 30 ans en Europe, il offre l’opportunité à ceux qui le choisissent de facturer des prestations sans contrainte juridique, sans avoir à créer d’entreprise et sans avoir à faire de choix entre les différents statuts juridiques existants.

L’entreprise de portage salarial, en échange de frais de gestion, prend en charge toute la gestion administrative de ses salariés portés, ce qui représente un atout considérable. Pour le salarié en portage salarial, il s’agit d’acquérir plus d’autonomie professionnelle au quotidien.

Le portage salarial, comment ça marche ?

Un seul contrat pour une relation tripartite

Le portage salarial est une forme d’emploi associant les avantages du salariat et ceux de l’indépendance. Le consultant est salarié et rémunéré par l’entreprise de portage salarial pour les besoins de sa mission chez l’entreprise cliente. Le consultant en portage prospecte sa propre clientèle et négocie directement les termes de sa mission avec le client final (contenu, planning, conditions financières…).

Les obligations de chacun

Le portage salarial impose des obligations à chacune des parties, que ça soit pour le salarié porté notamment dans le cadre de sa mission, pour l’entreprise cliente dans le cadre des règlements de factures ou pour la société de portage salariale sur tout ce qui est démarches administratives telles que l’établissement des contrats, les fiches de paie, mais aussi dans le suivi de ses salariés portés. Si l’une des 3 parties ne respecte pas ses conditions cela pourrait entraîner le terme des contrats signés par chacune des parties.

Les conditions du Portage Salarial

Afin d’avoir recours au portage salarial, il faut remplir certaines conditions surtout au niveau de la qualification ou de l’expérience. En effet, le salarié porté doit disposer au minimum d’une qualification professionnelle de niveau III (Bac +2), ou d’une expérience professionnelle significative d’au moins 3 ans dans l’activité qu’il souhaite exercer en portage salarial.

De plus, en vertu de la convention collective spécifique au portage salarial, il y a une durée légale maximale de la prestation à respecter, à savoir :

  • 36 mois pour un salarié porté en CDI de portage salarial
  • 18 mois pour un salarié porté en CDD de portage salarial

À qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse aux professionnels autonomes qui souhaitent à la fois conserver leur indépendance d’organisation et de développement, tout en bénéficiant des avantages du salariat en termes de protection sociale (retraite, sécurité social, allocation chômage, etc…), de simplicité administrative et de protection juridique.

Pour ces experts, la réponse que nous avons mise en place chez Quadridge est simple ils deviennent des indépendants salariés qui pilotent leurs activités par le portage salarial « auto-piloté ».

Les profils éligibles

Pratiquement tous les profils sont éligibles au portage salarial. Que vous soyez un freelance souhaitant vous simplifier la vie avec toutes les démarches administratives ou que vous soyez déjà salarié ou retraité et que vous recherchez un complément de revenus, que vous soyez un jeune diplômé et souhaitez tester votre projet sans prendre trop de risque avec la création d’une entreprise…. Vous pouvez faire du portage salarial

Les secteurs d’activités

Le portage salarial est compatible avec la plupart des activités de type intellectuelles exercées auprès d’une entreprise clientèle à l’exception des professions réglementées (médecins, architectes, avocat, experts-comptables), ou de négoce (achat-revente). Ainsi que vous soyez dans le conseil, l’informatique, la formation ou l’immobilier, il vous est tout à fait possible de réaliser des missions en tant que salarié porté.

Et pour une mission à l’étranger ?

Le portage salarial est possible et intéressant pour un consultant souhaitant réaliser des missions à l’étranger sans créer sa propre entreprise.

En effet, le consultant pourra bénéficier d’un statut détaché français pour les besoins de sa mission auprès de son client local et donc de toutes les garanties correspondantes telles que la sécurité sociale, la cotisation retraite, la cotisation au droit individuel de formation et à l’indemnisation chômage dès leur retour en France.

De plus, en intégrant une société de portage salarial, le consultant est alors couvert grâce à de nombreuses assurances souscrites par la société de portage salarial telles que l’assurance Responsabilité Civile Professionnel (RCP) et la Garantie Financière permettant de protéger ses salaires nets et avoirs disponibles en cas de défaillance.

Quels contrats en portage salarial ?

Deux contrats possibles en portage salarial

Lorsque vous optez pour le portage salarial, vous avez le choix entre deux contrats que vous connaissez souvent très bien le CDD (Contrat à Durée Déterminé) ou CDI (Contrat à Durée Indéterminé). Même s’il existe de fait, quelques différences entre un contrat classique et un contre en portage salarial, les deux sont presque similaires vous avantageant toujours autant en vous fournissant la même protection sociale. Les deux principales différences sont les suivantes :

  • L’entreprise de portage salarial n’est pas tenue de trouver du travail à l’indépendant nouvellement salarié porté. Toutefois, aujourd’hui de plus en plus d’entreprises aident leurs salariés portés à trouver des missions. C’est ce que nous faisons chez NeoPortage.
  • L’entreprise n’a pas non plus l’obligation de rémunérer le salarié porté en intermission (période entre deux missions). Cependant, en fonction de vos activités précédentes, vous pourrez avoir la possibilité de toucher le chômage au cours de cette période.

Comment faire son choix entre CDD et CDI ?

Avant toute chose, il est important de comprendre la différence entre un CDD et un CDI en portage salarial. D’un côté, un CDD ne pourra être renouvelable que 2 fois dans les limites de 18 mois. D’un autre côté, le CDI n’est pas inscrit dans une limite de temps, à condition qu’aucune mission ne dure plus de 36 mois. Dans ce cas bien précis, le contrat pourra être amené à être requalifié. Il est plus flexible, offrant plus de possibilités de rupture que le CDD.

CDD, pour des missions ponctuelles

En réalité, un CDD ne peut pas durée plus de 21 mois et non 18 mois. En effet, par accord avec l’entreprise de portage salarial, un CDD peut être allongé de trois mois maximum. Ainsi, un salarié porté ne pourra jamais accepter une mission de plus de 21 mois CDD de portage salarial. Dans le cas où, ce dernier veut effectuer une mission sur deux ans, il devra alors obtenir un CDI.

CDI, pour un enchaînement de missions

Quel profil adapté à 100% pour un CDI en portage salarial ? Dans le cas ou, vous souhaitez réaliser des missions en simultané et avez une assez bonne visibilité sur vos prochaines missions, ce statut vous est recommandé. Plus flexible, vous permettant de suivre le cours de vos missions sans vous poser de questions, vous pourrez vous concentrer sur votre travail sans vous penser à la suite.

Quels sont les avantages et inconvénient ?

Les avantages du portage salarial

Avoir recours au portage salarial, offre de nombreux avantages tant pour le salarié porté que pour les entreprises clientes de ce dernier.

Avantages sociaux, un statut sécurisant

En effet, le consultant choisissant de devenir salarié porté s’assure des conditions sécurisantes grâce à son statut de salarié et donc des avantages que celui-ci apporte tels que la sécurité sociale, le chômage, la retraite, etc. Tout cela en conservant sa liberté de freelance, car c’est lui-même qui va choisir sa mission et négocier tel qu’il le souhaite son salaire et son organisation de travail.

Fini l’administratif

Le statut de salarié porté est également un réel gain de temps pour le consultant, car il n’aura pas à se soucier des démarches administratives et juridiques qu’il aurait avec sa propre société. La facturation et la partie administrative sera entièrement géré par l’entreprise de portage salarial.

L’entreprise cliente qui fait appel à des salariés portés pour différentes missions est, elle aussi gagnante, car elle n’aura pas à se soucier des démarches qu’implique d’employer des salariés (comme l’inscription à l’URSSAF ou l’établissement des contrats). Les coûts seront également amoindris et elle saura à quoi s’attendre grâce au contrat commercial signé en amont avec l’entreprise de portage salarial.

L’opportunité de la formation

Comme tout salarié, un salarié porté à la possibilité de prendre part à une formation professionnelle en continue. En effet, grâce à votre Compte Personnel de Formation (CPF), les droits que vous cumulez tout au long de votre carrière. En cumulant 500€ par an et plafonnant à 5000€, vous aurez très rapidement la possibilité de faire financer toutes vos formations et de rester compétant sur votre marché.

Des avantages pour développer son business

En intégrant une entreprise de portage salarial, vous aurez, en fonction des entreprises, la possibilité de jouir de certains avantages. Effectivement, que ce soit l’opportunité de jouir du réseau de l’entreprise pour trouver des missions ou gagner en visibilité, mais aussi, la capacité de cette dernière à vous former dans votre domaine, l’entreprise de portage salarial à souvent quelques cartes en poche pour vous épauler. Chez Quadridge Portage Salarial, nous avons misé dessus pour vous aider au maximum. Nous réalisons une newsletter toutes les semaines pour vous épauler, nous avons créé un maillage puissant de freelance en ressources humaine pour nous aider à vous trouver des missions et réalisons régulièrement des webinaires sur des sujets que vous choisissez.

Voir plus loin : autres avantages :
  • Faciliter l’emprunt : étant salarié voir en CDI de portage salarial, vous aurez un profil bien plus sécurisant pour les banques qui accepteront plus facilement de vous débloquer des fonds pour réaliser un prêt.
  • Tester une activité : en matière de responsabilité, les prestataires de service ne supportent quasiment aucun risque.
  • Souplesse et flexibilité : le portage salarial permet une meilleure gestion des changements d’activités, évitant au maximum tout risque de requalification de contrat de travail.

Focus sur le chômage en portage salarial

Depuis quelques années, la loi reconnaît un lien de subordination entre le salarié porté et l’entreprise de portage salarial, lui permettant d’avoir accès au chômage comme tout autre salarié. C’est l’un des principaux avantages de cet emploi d’un nouveau genre qui se traduit sous la forme de deux situations :

  • D’un côté, un indépendant peut lancer son activité en portage salarial tout en restant inscrit à Pôle emploi.
  • De l’autre, un salarié porté ayant finit sa mission va pour voir toucher une indemnité chômage avant de retrouver une nouvelle mission.

Pour un indépendant, il n’y a pas plus sécurisant que le statut de salarié qui est aujourd’hui combinable avec une activité de freelancing, consulting.

Les avantages pour l’entreprise de portage

L’entreprise cliente qui fait appel à des salariés portés pour différentes missions est, elle aussi gagnante, car elle n’aura pas à se soucier des démarches qu’implique d’employer des salariés (comme l’inscription à l’URSSAF ou l’établissement des contrats). Les coûts seront également amoindris et elle saura à quoi s’attendre grâce au contrat commercial signé en amont avec l’entreprise de portage salarial.

Les inconvénients du portage salarial

Comme vu précédemment, un salarié porté va pouvoir avoir accès au chômage si besoin. Cette opportunité et sécurité à un coût important au travers des cotisations sociales que ce dernier devra payer.

Quel est le coût d’un portage salarial ?

De même, l’entreprise de portage salarial prélèvera une partie du CA en frais de gestion. Cela peut représenter entre 7% et 10% en fonction des entreprises.